[ Accueil ] [ Mises à jour ] [ Xivry-Circourt ] [ Généalogie ] [ Cartes Postales ] [ Bibliothèque ] [ Histoires de famille ] [ Quelques ancêtres ] [ Contact ]
 

Un épisode de la Guerre de Hollande à Xivry-Circourt en 1676

La guerre de Hollande n'est qu'une projection de la Guerre de trente Ans. Cet épisode s'inscrit dans ce qui fut appelé "l'Année des Allemands". Comme cela fut bien décrit par ailleurs, à cette époque, l'armée était composée de bandes très hétérogènes, tant en terme de nationalité qu'en terme d'équipement. Ces bandes armées n'étaient pas très organisées. Elles n'étaient pas non plus disciplinées. Elles étaient suivies par des femmes, des enfants, des vagabonds.
En 1676, le Pays-Haut est totalement occupé par les troupes Françaises. Parmi les chefs, on note les personnalités suivantes:
- Le Maréchal de Créquy, Gouverneur de Lorraine, Chef des Armées
- Charles, Duc de Lorraine, Généralissime des troupes impériales, fils cadet de Charles IV (mort en 1675)
Durant l’été 1676, les troupes se mettent en marche au travers du Pays-Haut. Créquy suivait de près les mouvements des troupes impériales. Il évoluait entre Nouillonpont, Spincourt. Créquy se trouve à proximité des troupes de Charles V vers Muzeray. Il refuse le combat. En août 1676, Créquy se contenta de harceler les troupes impériales. Il brise l'élan des troupes ennemies. Vers le 20 août 1676, les troupes impériales campent à Arlon. Les troupes de Créquy se maintiennent à Fresnois. Le 22 août, les Impériaux quittent Arlon et campent à Sprincklange. Créquy installe ses troupes à Saint-Supplet, le 23 août. Toute la stratégie de Créquy consistait à maintenir les Impériaux hors du territoire lorrain, et il y parvint.
Les troupes du maréchal de Créquy progressent de Muzeray vers Briey, en passant par Milly près de Dun, de La Ferté à Montmédy, de Montmédy à Longuyon, puis vers Saint-Supplet, pour finalement atteindre son camp de Briey.
Les troupes de Créquy s'installent aux environs de Saint-Supplet: "La plaine de St Souplet est très étendue et très commode, on peut y camper à gauche au-dessus de ce village et la droite s'étendant vers Arrancy ayant la rivière Chiers devant soi".
Pour progresser de Saint-Supplet vers Briey, l'armée se divise en trois colonnes. La colonne de droite laisse Xivry-le-Franc à sa gauche, Dommery (Domprix) à sa droite. Elle passe à Bertrameix, à Piennes. Norroy-le-Sec est à sa droite, Morville à gauche. Elle passe Anoux, puis entre la Malmaison et Les Baroches pour parviendre au camp. La colonne du centre (artillerie et équipages) progresse sur le grand chemin de Briey, par Landres, Murville et La Malmaison. Celle de gauche traverse Xivry, se faufille entre Preutin et Murville. Elle atteint la pointe du Bois de Briey pour joindre le camp.
On peut imaginer que ces déplacements ne se faisaient pas sans certains dommages pour les populations ou les biens..
 

 
[ Xivry-Circourt ]
Copyright © 2005-2010, Michel Canton. Tous droits réservés.