[ Accueil ] [ Mises à jour ] [ Xivry-Circourt ] [ Généalogie ] [ Cartes Postales ] [ Bibliothèque ] [ Histoires de famille ] [ Quelques ancêtres ] [ Contact ]
 

Les noms de Xivry-Circourt au cours des siècles

A. Les différents noms de Xivry tels qu'ils apparaissent au cours de l'histoire

 Nom

 Année

 Source

 Superiacum majus

 1049

 Roussel, Histoire de Verdun. pr bulle de Léon IX
 Sivry

 1242

 Terrier de l'abbaye de Saint-Pierremont, N° 35, 1ère version
 Cerverey

 1258

 ibid
 Cyveri

 1262

 ibid
 Severey, Cevery

 1272

 ibid
 Civrey

 1296

 ibid. N°35, 2ème version
 Seivri au Matoi

 1298

 Abbaye de Saint-Max, ch.don.
 Cyverei

 1301

 Terrier de l'abbaye de Saint-Pierremont, N° 35, 5ème version
 Moulin de Civereil

 1315

 ibid., N° 355
 Moulin de Xiverel

 1360

 ibid., f° 354
 Xeuvry

 XVème siècle

 Chronique de Jacques Hus
 Xiwerey

 1405

 Terrier de l'abbaye de Saint Pierremont, f° 356
 Xiverey

 1429

 Arch. h. de V. AA, 11
 Xivery-le-Franc

 1434

 chron. doy. de Saint-Thiéb.)
 Xuirey

 1444

 arch.h. de V; AA, 31
 Xeverey-le-Franc

 1490

 Journ. J. Aubr.
 Civeray-le-Franc

 1494

 Terrier de l'Abbaye de Saint-Pierremont, N° 358, 5ème version
 Xivery, Xiverey

 XVIème siècle

 ibid., f° 351
 Chivery-le-Fran

 XVIIème siècle

 Loth. sept.
 Sivry-le-Français

 1680

 Dénombrement, Archives départementales
 Xievry-le-Frans

 1722

 Carte Bugn.
 Xivry ou Sivry-le-Franc,

 1779

 Duché de Lorraine
 Ch'evry-lo-Franc    En patois

B. Les différents noms de Circourt tels qu'ils apparaissent au cours de l'histoire

"Ciricis - curtis: Circourt, village qui n'est séparé de Xivry-le-Franc que par un ruisseau, à quatre lieues d'Etain, deux et demi de Villers la Montagne, diocèse de Trèves"

 Noms

 Année

 Source

 Ciricis curtis

 1053

 Ch de Brunon, D.Cal. II, pr. CCLXXVIII
 Circourt, Sirecourt

 1756

 Dom Calmet, Notice de Lorraine
 Circourt-en-Woëvre

 1779

 Duché de Lorraine
 Circo    En patois

C- Quelques références à des ouvrages historiques mentionnant le village

- Dans le Dictionnaire Topographique de l'ancien Département de la Moselle, rédigé en 1868 par M. de Bouteiller:
La moitié du village formait une seigneurie mouvant de la prévôté d'Arrancy, l'autre moitié dépendait du comté et de la prévôté de Mercy.- La justice haute et moyenne appartenait à l'abb; de Saint-Pierremont.- Etait siège d'une cure du diocèse de Trèves (doy. de Bazailles), dépendant de l'abb. des Bénédictins de Luxembourg.
Autrefois Barrois, baill. de Longuyon, cont. de Saint-Mihiel.- Fut érigé, en 1790, en chef-lieu d'un canton du district de Briey qui comprenait Avillers, Bertrameix, Circourt, Domprix, Higny, Joudreville, Landres, Mont, Murville, Piennes, Preutin, Saint-Supplet et Xivry-le-Franc; passa, sous l'organisation de l'an III, dans le canton de Circourt et, en 1802, dans le canton actuel.- A pour annexe Circourt.

- Extrait de quelques notes publiées en 1728 par Dom Calmet dans sa "Notice de Lorraine", tome III, page 957
(Dom Calmet, °1672 - +1757, fut l'ami de Voltaire. Au XVIIIème, il gouverna, entre autre, la célèbre abbaye de Senones, fondée un peu avant 700, par le moine-évêque, saint Gondelbert. Il fut aussi abbé de l'Abbaye de Munster)
"Xivry-le-Franc"
"....  Xivry le franc ou Sivry, village du diocèse de Trèves, Archidiaconé de Cardonne, baillage de Longuion, cour souveraine de Nancy, un lieu situé sur un ruisseau qui passe de là à Mercy-le-Bas et joint la Crune, trois lieues au Sud-Est de Longuyon, à partir d'Etain.
La paroisse a pour patron, Saint Symphorien. La cure est à la nomination des Bénédictins de l'Abbaye de Munster à Luxembourg pour la moitié, et à l'Abbé de Saint Pierremont et le curé du lieu, pour l'autre moitié. Xivry-le-Franc est composé de plus de cinquante habitants.
Xivry-le-Franc était le lieu de la naissance de Nicolas Bousmard, Evêque de Verdun depuis 1576 jusqu'en 1584. Il y naquit de Jean Bousmard et de Louise de la Malmaison, descendue au sixième degré de François de la Malmaison, gentilhomme d'Anjou.
Je trouve des lettres de Jean, Roi de Bohème, Comte de Luxembourg, par lesquelles il donne à Thièbaut de Bar, Sire de Pierrepont, en récompense de ses services, tout ce qu'il peut avoir en villes, terres, bans, Justices hautes et basses à Xivry-le-Franc, Circourt, Olières et Saint Supplet, pour les tenir en foi et hommage de Lui et de ses successeurs, comtes de Luxembourg. Ces lettres sont de l'an 1341, le Mercredy après l'annonciation de Notre Dame.

 
[ Xivry-Circourt ]
Copyright © 2005-2010, Michel Canton. Tous droits réservés.